Le général OTT mange son képi à Saint Dier, André Chassaigne et les parlementaires bottent en touche à Ambert. C’est clair, on n’est pas aidés…

Galerie

Cette galerie contient 1 photo.

Comme vous l’avez vu, le général OTT a compris à Saint Dier qu’il n’était pas le patron : la mobilisation a tous les niveaux pour empêcher la fermeture pure et simple de la brigade a porté ses fruits. Il n’a … Lire la suite

Le général OTT ne connait pas les conseillers départementaux d’Ambert mais il fait l’unanimité du Conseil départemental contre sa réforme « transparente ».

gendarmeCe n’est pas parce qu’on explique que la réforme est « transparente » qu’elle passe inaperçue… Décidément le camouflage et l’enfumage ne sont plus ce qu’ils étaient à la gendarmerie, le métier se perd…

Manifestement le général ne nous connaît toujours pas. La session du Conseil départemental a été l’occasion de rappeler publiquement que nous le connaissons bien, nous, désormais. Les élus ont adopté à l’unanimité une motion dénonçant la réforme entreprise : cette motion devient donc, fait assez rare celle du Département tout entier. (à partir de 25 mn de la fin de la vidéo)

Alerté sur la façon méprisante d’ignorer les conseillers du canton d’Ambert, repris en cela par de nombreux autres conseillers départementaux ayant subi le même traitement, le Président  Gouttebel a proposé d’inviter le général OTT devant l’assemblée départementale.

Il aura fallu 5 articles sur le blog https://ambertaucentre.org/2016/01/03/55-regionales-au-fait-brice-hortefeux-a-t-il-encore-sa-place-en-livradois-forez-et-ailleurs/ pour faire réagir un ex-ministre de l’intérieur et qu’il reconnaisse notre existence.

Nous allons bien voir combien d’articles il faudra pour que le général Ott daigne nous informer officiellement de ses agissements sur le canton d’Ambert. Nous attendons.