Commémorations : nous mettons à l’honneur les porte-drapeaux !

Image

Le journal La Montagne a choisi de ne plus insérer les photographies des commémorations ; ce choix signifie que nous ne verrons plus ceux qui, dans chacune de nos communes donnent de leur temps depuis des années pour honorer la mémoire de ceux, si nombreux, qui ont donné leur vie pour la France lors des conflits du XXème siècle.

Pour notre part, nous faisons l’impossible pour honorer les invitations nombreuses sur le canton d’Ambert. Occasion de rendre hommage aux porte-drapeaux qui parcourent en tous sens le canton et que nous croisons donc régulièrement. Ils s’inquiètent de la relève : celle-ci est assuré, des jeunes passent la formation mise en place dans le département. Bravo les jeunes pour votre engagement !

 

 

Opération SOLAIRE63 : Vos toits ont du potentiel !

Image

Savez-vous que si chaque Puydômois installait des panneaux photovoltaïques sur sa toiture, notre département produirait plus d’énergie qu’il n’en consomme !

Le Puy-de-Dôme bénéficie, en effet, d’un très bon taux d’ensoleillement. Installer des panneaux photovoltaïques permet de réaliser d’importantes économies sur sa facture d’électricité (20 à 45% en moyenne), de produire et de consommer sa propre électricité responsable, et donc de gagner en autonomie face aux fournisseurs d’électricité « classiques ».

Partant de ce constat, le Conseil départemental a mis en place un cadastre solaire intitulé Solaire 63. Ce projet s’inscrit dans la démarche de transition énergétique et écologique entreprise par le Département depuis plusieurs années.

Solaire 63 est une véritable cartographie des toitures du département, permettant à chaque Puydômois, en quelques clics, via  une plateforme web, de connaître avec une grande précision le potentiel de production d’énergie solaire de son ou ses bâtiments.

Après avoir saisi votre adresse, vous pourrez voir si votre toiture peut accueillir des panneaux solaires et 3 solutions s’offrent alors à vous :

– vous pouvez vendre votre production d’électricité grâce à un contrat à un prix fixe établi sur 20 ans;

– vous pouvez consommer l’électricité que vous produisez ;

– ou enfin vous pouvez produire de l’eau chaude avec vos panneaux solaires.

Cet outil, mis en place en collaboration avec la start-up In Sun We Trust, a pour objectif d’aider les Puydômois à s’approprier cette énergie gratuite et infinie pour limiter les émissions de carbone.

Solaire 63 n’est pas seulement un outil d’information et d’évaluation, il offre un accompagnement gratuit sur mesure pour construire un projet solaire adapté aux besoins de chacun. De plus, en privilégiant des installateurs locaux, référencés et certifiés, In Sun We Trust assure la fiabilité des futures installations.

Alors rendez-vous sur : https://puy-de-dome.insunwetrust.solar pour découvrir tout le potentiel de votre toiture !

Quand les conseillers départementaux du canton – et donc le Président – découvrent dans la Montagne la situation de l’abattoir d’Ambert…

La municipalité ambertoise nous a habitués à jouer « perso » depuis bien longtemps avec des conséquences pour le moins défavorables pour l’ensemble de l’arrondissement, et donc du canton. On peut citer le fiasco du guichet SNCF, la gestion de l’accueil de la petite enfance ou les relations avec la communauté de communes ; on en restera là pour ne pas alourdir le propos.

Cela a cependant été une surprise pour les conseillers départementaux que nous sommes de découvrir par le journal La Montagne la situation de l’abattoir d’Ambert. Il faut dire que nous avons été associés de très loin au travail collectif indispensable pour maintenir à tous prix cet outil de proximité : une réunion en mairie en 2015 et une invitation à une inauguration. Ca ne va pas chercher très loin, malgré les promesses répétées de donner des informations et d’associer le plus largement possible… On connait l’implication du Département dans la politique agricole locale, même si cela demeure en deçà de nos attentes.

Quoiqu’il en soit un placement en redressement judiciaire ce n’est pas rien et les propos rassurants de la mairesse dans le journal n’engagent que ceux – de moins en moins nombreux – qui croient aux belles paroles de la municipalité ambertoise : c’est aux actes qu’on jugent l’action, pas aux promesses.

Nous avons donc saisi, avec les conseillers départementaux du canton des Monts du Livradois le Président Gouttebel qui a découvert lui aussi l’information par le même canal que nous. Ce n’est pas comme si le Département, depuis longtemps était un partenaire financier conséquent œuvrant pour le maintien de cette structure. Mais peut-être la commune d’Ambert est capable de redresser seule la situation sans les autres collectivités locales…

Il serait surprenant que l’exécutif départemental en reste là : au delà des comptes à rendre, c’est surtout pour le maintien de l’abattoir qu’il faut se mettre autour de la table. Il faut juste y être invités…

Il reste moins d’un an pour comprendre qu’à plusieurs on est plus intelligents…