Gendarmerie : vers un regroupement des compagnies de Thiers et d’Ambert ?


gendarmerieAu printemps, malheureusement, il n’y a pas que le retour des hirondelles, mais aussi souvent celui des projets de réorganisations des services ; comprenez réduction des effectifs au plus près du terrain.

Depuis quelques semaines des informations commençaient à nous remonter quant à un projet de regroupement des compagnies de gendarmerie de Thiers et d’Ambert. Aucune information officielle en ce qui nous concerne, mais il semble que des contacts aient été pris avec le député et le maire de la sous-préfecture. Ceci ne peut que nous rappeler ce qui s’était passé il y a quelques mois avec la SNCF (https://ambert2015.net/2016/05/16/guichet-de-la-gare-dambert-les-signataires-de-la-motion-directement-associes-enfin-a-la-negociation/).

Nous ne pouvons que nous remémorer le processus de fermeture de la brigade de Viverols où, nouvellement élus, nous avions été mis devant le fait accompli : https://ambert2015.net/2015/10/17/gendarmerie-de-viverols-une-concertation-a-contre-temps-dommage/ ; la même discrétion semble s’appliquer à ce regroupement. Et le bilan promis tarde à venir… Les maires ne sont même plus réunis pour faire le point chaque année.

On nous répondra certainement que ceci n’affectera pas les effectifs sur le terrain et ne touchera que des processus administratifs. On nous dira même peut-être que cela va améliorer la qualité du service, suivant le désormais légendaire Directeur des Finances publiques du département Patrick Sisco, inventeur de la « proximité raisonnable ». : https://ambertaucentre.org/2017/12/20/a-la-dgfip-du-puy-de-dome-le-nouveau-directeur-invente-la-proximite-raisonnable-celle-la-on-nous-lavait-pas-encore-faite/

Pour notre part nous ne pouvons nous satisfaire d’une opération en catimini qui réduit les effectifs – de commandement qui plus est – sur la proximité. Nous sommes trop attachés, élus de terrain à la relation étroite qui nous unit aux femmes et aux hommes de la gendarmerie, toujours disponibles et d’un engagement sans faille. Ambert deviendrait-elle la seule sous-préfecture ne disposant pas d’une compagnie de gendarmerie en propre dans le département ?

Ou, alors, afin de maintenir les échelons de commandement au plus près du terrain, faudrait-il que le siège de la compagnie Thiers-Ambert prenne ses quartiers en Livradois ? Ceci aurait du sens et serait un signal fort d’aménagement volontariste du territoire. Pas sûr cependant que les képis étoilés ne soient entrés dans cette démarche.

Nous ne manquerons pas de vous tenir informés, les coups tordus détestant par dessus tout la trop grande lumière.

2 réflexions au sujet de « Gendarmerie : vers un regroupement des compagnies de Thiers et d’Ambert ? »

  1. Ping : Compagnie de gendarmerie d’Ambert : motivés, les élus prennent la plume… | Valérie PRUNIER / Claire RICHARD, Michel SAUVADE / Daniel BARRIER, vos conseillers départementaux pour vivre et travailler ici

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s