Canton d’Ambert : mi-parcours pour les réunions anniversaires 2018.


Déjà une cinquantaine d’habitants du canton qui nous a rejoint à Ambert puis Arlanc pour faire le point avec nous à ce mi-mandat, mais aussi réfléchir sur les années qui viennent, dont tout le monde se rend bien compte qu’elles seront déterminantes. Travail, désenclavement, social, vie associative, numérique… autant que points qui ont alimenté l’échange.

A Ambert : jouer collectif.

DSC03266 (2)

Vraiment l’occasion de balayer l’ensemble des compétences du Conseil départemental, et au delà :
La réunion du matin à la division routière départementale au sujet de l’étude du désenclavement en direction de la Loire – enfin ! – offrait une entrée en matière évidente. En fait tout le monde s’accorde pour penser que les réseaux routiers et numériques sont déterminants pour maintenir et développer l’activité économique ici.

Incontournable également la vie associative : difficile de faire reconnaître l’excellence ici en la matière ! Que pensez du dernier « Puy-de-Dôme en mouvement », la revue papier du département qui ignore purement et simplement le centre VTT du Pays d’Ambert, qui se classe parmi les tous premiers clubs français ?

Le maintien des services ne pouvait pas être ignoré. Si la fusion de la compagnie deIMG_4708 gendarmerie donne toute la mesure du mépris manifesté aux élus locaux, tout le champ des services est concerné : santé notamment. Il est évident que, dans le contexte, l’action locale est insuffisante. Il faut rassembler plus haut : c’est la raison pour laquelle un courrier est parti la semaine dernière à destination de l’ensemble des parlementaires puydômois a été rédigé pour une réaction collective. A suivre, avec attention.

Dans tous ces domaines, les participants ont souligné la nécessité d’agir groupés : pour certains le mille-feuilles paraît parfois indigeste, et le débat à dérivé sur les relations entre collectivités. Une chose est sûre : l’échelon départemental atteint la masse critique tout en permettant de rester au plus près du terrain. Un pied dans le canton, un à Clermont, et parfois au delà, jusqu’à Lyon ou Paris, on a l’habitude depuis 3 ans…

DSC03261 (2)

A Arlanc : On déprime… ou pas !

Sursaut salutaire à mi-réunion à Arlanc : cri du cœur, sans couper les cheveux en quatre – désolé, je n’ai pas résisté… – après un premier bilan pour le moins en demi-teinte. « Quoi ! Mais on va finir d’être démoralisés, je ne suis pas venu pour ça ! »

Il est vrai que le constat n’entraîne pas forcément l’enthousiasme. Cela signifie-t-il pour autant que nous avons baissé les bras. Non, simplement les trois ans de recul, montre que les résultats obtenus ne sont pas toujours à la hauteur des attentes. Que pensez d’un exécutif départemental incapable de mesurer à sa juste valeur une manifestation comme le concours de maréchalerie de Doranges ? A croire que l’excellence ne peut être clermontoise… C’est méconnaître la qualité de ce qui se fait ici, dans tous les domaines.

Du coup les témoignages ont suivi sur les raisons d’être optimistes : déploiement de la fibre. Perspectives liées au télétravail : trois jours au boulot, quatre jours ici, c’est possible. Nous pouvons peser sur l’avenir : le lancement de l’étude de désenclavement vers la Loire, la ligne express Arlanc-Clermont, on y est arrivé ! Bon, fallait être un peu têtus…

DSC03275 (3)

Une réflexion au sujet de « Canton d’Ambert : mi-parcours pour les réunions anniversaires 2018. »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s