Quand la com’ l’emporte sur l’intérêt général… encore une fois. Ils comprendront quand ?


tirer-la-couvertureIl est rare que nous nous emportions sur ce blog, nous laissons cela aux « énervés » d’ http://ambertaucentre.org …  mais il y a un moment ou il faut dire les choses clairement :

Nous avions particulièrement apprécié de découvrir dans la presse la venue du vice-président du Conseil régional pour visiter l’entreprise 2Ca d’Arlanc à la fin de l’année 2016. Un bel exemple de travail collectif des élus dans l’intérêt du « territoire »  et la volonté de « travailler ensemble ». Après tout l’économie est une compétence régionale.

Interpellé par Valérie Prunier lors des vœux au Conseil régional Brice Hortefeux sur la non invitation à cette visite avait reconnu la faute et courageusement rejetée sur son équipe… L’homme est coutumier des excuses bidon et sa groupie locale suit le même chemin. Une preuve ?

A l’invitation de la conseillère régionale du cru, une réunion a été organisée ce lundi 13 février à Ambert pour échanger avec l’intersyndicale de SANOFI sur le devenir de l’usine de Vertolaye. Nous avons naturellement apprécié d’être invités à cette rencontre, car il s’agit là d’un enjeu qui touche au plus haut point le canton d’Ambert mais va bien au-delà et l’implication collective est une obligation.

Juste un « hic » : la réunion a été organisée en plein milieu de la commission permanente du Conseil départemental, ce qui a eu pour conséquence d’empêcher les 4 conseillers départementaux concernés d’être présents, contrairement aux journalistes… L’article du journal la Montagne de ce jour, n’évoque d’ailleurs la présence que du seul président de la communauté de communes Ambert Livradois Forez. Ce n’est pas comme si notre agenda était en ligne sur internet plusieurs mois à l’avance pour ce qui concerne les réunions départementales (https://ambert2015.net/notre-agenda/)…

L’intéressée nous expliquera certainement que c’est encore une fois une malheureuse coïncidence indépendante de sa volonté, et nous la croirons certainement. Nous prendrons donc contact directement et sans la presse avec l’intersyndicale afin de nous associer, à notre petit niveau, à la réflexion et à l’action collective qui se dessine.

Retenons plutôt que la réflexion sur l’usine de Vertolaye a ainsi occupé la page 6 du quotidien régional d’aujourd’hui – ce qui est une bonne chose – entre déclarations de Myriam Fougère et d’André Chassaigne qui organise de son côté une table ronde à l’Assemblée nationale.

Assemblée nationale, assemblée nationale… mais au fait, il n’y a pas une élection législative dans quelques semaines ? Félicitations aux candidats qui croient construire leur élection sur les inquiétudes des salariés, nous ne leur emboiterons pas le pas et continuerons à travailler, modestement, mais avec opiniâtreté dans l’intérêt général. C’est sûr,  eux,ils ont tout compris : les électeurs que nous sommes, sont trop cons pour ne pas comprendre leur cirque et en mesurer l’inefficacité.

2 réflexions au sujet de « Quand la com’ l’emporte sur l’intérêt général… encore une fois. Ils comprendront quand ? »

  1. Ce qui est aussi usant, c’est la répétition :
    Répétition des actes manqués
    Répétition des excuses douteuses
    Et aussi de rappeler que pour avancer, il faut être collectif et pas personnel mais encore faut il avoir la volonté réelle d’avancer pour notre territoire…..cf dossiers SNCF, problématique de la santé en milieu rural,……

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s