Gendarmerie de Viverols : une concertation à contre-temps. dommage.


Sentiment curieux que celui d’être associé à une « concertation » le jour même où votre interlocuteur annonce à la presse la fermeture de la brigade de Viverols… Commandant de la région de gendarmerie d’Auvergne, le colonel REUL a assuré avec élégance et efficacité le « service après vente » auprès des élus.

On passera sur les gesticulations du Député André Chassaigne et du Sénateur Alain Neri : si les courriers adressés au Ministre de l’Intérieur ou les interpellations du gouvernement à l’Assemblée servaient à quelque chose, depuis le temps ça se saurait. Il faudra bien comprendre un jour qu’ « actionner les leviers » ça ne sert à rien et que c’est à nous d’agir.

On passera sur les arguments avancés, plus ou moins convaincants : toute organisation à la possibilité et la nécessité de s’adapter aux évolutions, encore faut-il faire la preuve de l’amélioration observée. Désertification des campagnes, baisse des effectifs de la gendarmerie, augmentation de la délinquance en périphérie des villes, meilleure efficacité de brigades regroupées, Ambertois « région privilégiée », s’appuyer sur l’interdépartementalisation pour être plus performants avec moins de moyens, mais aussi l’impérieuse nécessité de faire des économies : c’était au moins honnête de le dire enfin. Et histoire de mettre du baume sur le coeur :  » Je comprends parfaitement votre réaction, et je vous remercie de l’avoir… Les gendarmes sont importants au cœur de la société. ». tu parles…

On passera sur le fait que les élus soient restés en ordre dispersé : intéressant d’apprendre ce jour-là que les premiers contacts avec le maire, le président de la communauté de communes ont débuté en juillet 2014… Nous avions réussi ensemble pour maintenir le guichet de la gare d’Ambert, manifestement l’exemple n’a pas été compris. Dommage, d’autant plus, en raison de l’évolution des cantons, les conseillers départementaux sont probablement ceux le plus à même de coordonner l’action des élus.

A minima les élus de la vallée de l’Ance espèrent ne pas perdre trop d’argent par rapport au coût de construction du bâtiment de la gendarmerie à Viverols.

Pour notre part nous ne pouvons cautionner une initiative sur laquelle nous n’avons pas été consultés.

Le diagnostic initial repose pour partie sur des affirmations discutables ou un manque d’information : nous le contestons.

  • l’évolution démographique évoquée est fausse : C’est sur Viverols que l’évolution démographique est positive.

densité évolution

Comment se fait-il que l’on puisse disposer des cartes de la délinquance par commune en Haute-Loire et pas dans le Puy de Dôme ? Nous les avons demandées, nous les attendons : http://www.haute-loire.gouv.fr/IMG/pdf/LES_CAMBRIOLAGES_EN_HAUTE-LOIRE-1er_trimestre.pdf

  • Les effectifs pris en compte sont les effectifs théoriques de la compagnie sans tenir compte des postes non pourvus. 2 pour le colonel REUL, plus a priori pour nous.

Les solutions proposées ne sont pas satisfaisantes : le risque d’une dégradation de la sécurité est trop important

  • Impossible de tenir la proximité des interventions annoncée : moins de 15 mn, nous n’y croyons pas une seule seconde.
  • Les effectifs ne seront pas maintenus sur le canton et la mobilisation des moyens de la Haute-Loire vont être aléatoires.
  • Rien n’est fait pour prévenir les incursions de plus en plus nombreuses depuis la région stéphanoise et lyonnaise, pourtant reconnues par toutes les parties.

Nous demandons :

  • avant toute décision définitive à ce que le diagnostic soit effectivement partagé par tous.
  • à ce que les postes de gendarmes soient pourvus sur le territoire.
  • à être associé réellement à l’élaboration des solutions avec les élus des territoires voisins de la Loire et de la Haute-Loire

A delà, la question de la disparition de la Brigade de recherche d’Ambert n’a pas été évoquée. Il est clair que là, définitivement, elle n’est pas acceptable : qui pourrait imaginer que l’on pourrait s’appuyer pour une qualité de service équivalente avec les hommes et les femmes restés sur Ambert et prélevés ponctuellement sur les autres obligations de service ? Le dossier est loin d’être clos et nous y jouerons notre rôle.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s