DALD : comme quoi, rien n’est désespéré : Dominique Briat nous téléphone… inattendu.


63-BRIAT-D-15200Le clavier m’en tombe des doigts… long appel téléphonique à l’nstant de Dominique BRIAT, Vice-présidente du Conseil départemental qui avait du mal à comprendre ce que nous ne comprenions pas. Je salue clairement cette démarche : on ne perd jamais son temps à se parler.

Le paragraphe incriminé de la lettre de cadrage a été décortiqué et montre clairement toute la difficulté à se comprendre lorsque les mots n’ont pas le même sens pour les uns et pour les autres : par exemple, une kermesse, c’est une fête de l’école… une brocante c’est une opération commerciale conduite par des brocanteurs professionnels… Les aides pour le don du sang ce sont des subventions pour les collectes et non les animations des associations…

Bref, un premier point positif : on commence à parler des mêmes animations avec les mêmes mots… Du coup, on est en fait très loin des restrictions qui sont écrites noir sur blanc.

Deuxième point encore plus positif : on le savait déjà, mais on écrit toujours trop. En fait, l’esprit de la lettre de cadrage se résume aux citations suivantes : « je renvoie les conseillers à leurs responsabilités« ,  « Je ne suis pas là pour surveiller ce que chacun fait« . tous les exemples qui sont associés, dont l’inventaire à la Prévert ne font que rendre l’ensemble incompréhensible. Au final il s’agit d’aider les associations, voire les collectivités, qui animent effectivement les cantons, soit dans une logique de vie collective, de convivialité, voire dans une ambition d’éducation populaire.

Donc, conclusion, comme nous l’avions affirmé en conclusion du précédent article (https://ambert2015.net/2015/07/22/dald-suite-et-fin-meprisant-ridicule-et-pitoyable/) : Nous prendrons nos responsabilités, soutiendrons les associations locales qui animent ce canton, et nous verrons bien ensuite ce qu’il en ressortira lors du vote en séance. Et a priori, notre avis devrait être suivi.

Merci donc vraiment et sincèrement à Dominique Briat qui a fait ce que l’on attend des élus, alors que nous désespérions : Prendre le temps d’écouter et accepter que la vérité n’est pas d’un seul côté. Ouf ! Au final, nous n’aurons donc peut-être pas perdu notre temps à rouspéter comme nous l’avons fait…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s