Départementales à JOB : ils font le métier !


job01table du conseil municipal complète à JOB, autour du maire François DAUPHIN pour la deuxième réunion thématique de cette campagne. Une commune qui investit et où l’on s’investit : un lourd projet de près d’1 Million d’euros, pour l’école communale et les activités de loisirs, vient de recevoir une aide conséquente de l’État pour plus de 216 000 € ; belle reconnaissance.

Valérie PRUNIER a fait le tour des actions engagées dans le domaine de la santé et des services, « de la petite enfance au grand âge ». A l’évidence un besoin considérable pour l’ensemble du territoire : petite enfance, maintien à domicile, service à la personne, maillage du territoire pour la santé… L’adolescence est clairement la tranche d’âge sur laquelle les efforts ont le moins porté jusqu’à présent. La coordination est indispensable entre tous les acteurs : à défaut les projets sont souvent condamnés à rester dans l’impasse… Un regard de professionnel indispensable. Monsieur CHEVALEYRE a témoigné du rôle de proximité du CIAS avec enthousiasme, conscient du rôle de tous les acteurs de proximité : transport, portage de repas…

La situation de la MAPAD a évidemment été plus qu’évoquée (http://ambert2011.net/2011/03/11/11-mars-job-changements-dechelles/) comme cela avait été le cas en 2011 lors de la précédente élection cantonale. En dépit des efforts évidents de Tony ROLHION, de Christian TERRIER puis désormais de François DAUPHIN non seulement les choses n’ont pas avancé mais manifestement la situation devient de plus en plus critique : le maire assume la responsabilité de la sécurité des lieux, pour seulement 46 lits en l’état. Si l’enjeu dépasse évidemment l’action des élus locaux, conseillers départementaux compris, tous doivent pourtant se mobiliser. Dans l’immédiat il est clair que le Conseil général ne répond pas aux attentes. Un dossier de cette importance, avec 78 lits comme enjeu pour le territoire d’Ambert, mérite plus.

Au delà de la thématique de la soirée, les enjeux majeurs pour nos territoires ont été soulevés : désenclavement, sécurité et état des routes, téléphonie… Si nous en doutions, le cœur de l’action des futurs élus est clairement identifié : tout nous ramène à cela, la santé comme le reste.

job02Dans une commune comme Job, impossible donc de ne pas parler d’engagement : premiers à nous présenter dans la 4ème commune du canton nous avons tenu à représenter sans ambiguïté le Centre et la Droite rassemblés pour l’alternance dans le Puy-de-Dôme. François DAUPHIN, dont le soutien à Myriam FOUGERE est affiché, fait partie de ces maires qui assument leurs choix mais contribuent volontiers à la réflexion collective avec les responsables locaux de l’UMP, de l’UDI et du MoDem que nous sommes, ainsi qu’avec les militants de l’équipe de campagne.

Tous ont d’ailleurs convenu que pour porter le territoire demain l’appartenancejob3 claire à un groupe politique était à la fois une évidence et une nécessité : l’envolée de Philippe DUPARC rappelait avec conviction qu’il fallait d’abord se demander ce nous pouvions faire nous-même pour le territoire. L’exemple de la MAPAD démontre clairement que le niveau d’intervention relève quasiment du politique au niveau national : 2 conseillers départementaux d’Ambert isolés renverseront le cours des choses à coups de visite dans les ministères ? Soyons sérieux, ça ne fonctionne pas comme cela : l’engagement des futurs élus doit être à une échelle bien supérieure et au sein de structures nationales.

Notre ami CHEVALEYRE, très en forme a eu la question de la fin : « pour qui faut-il voter le 22 mars ? » : la réponse est évidente, informez-vous auprès de tous les candidats et choisissez les élus qui sauront le mieux porter votre parole. Nous espérons ainsi que vous voterez pour nous en connaissance de cause : ceci vous donnera des droits sur notre action et vous associera à l’avenir du canton d’Ambert.

C’est certain : demain, élus, nous serons à la fois ancrés sur le territoire et nous attacherons à tenir les citoyens informés (ce site internet de campagne et la page Facebook sont conçus pour devenir ceux de conseillers départementaux, au même rythme d’alimentation que le rythme actuel)logo UR 63-Ambert

Une réflexion au sujet de « Départementales à JOB : ils font le métier ! »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s