Ambert, guichet SNCF de la gare : la médiocrité mal assumée de la Région et de la mairie.


Difficile de capituler en rase campagne en essayant de faire croire qu’on l’a emporté… C’est pourtant l’opération qui est en cours pour le guichet SNCF de la gare d’Ambert ; c’est le signe évident de la médiocrité qui préside depuis quelques mois à la gestion de ce dossier par la Région et la mairie d’Ambert. https://ambertaucentre.org/2017/10/10/guichet-de-la-gare-sncf-la-mairie-dambert-demeure-t-elle-le-boulet-de-larrondissement/

Il faut reconnaître que le résultat est particulièrement impressionnant : la réunion d’hier organisée par la mairie entre la Vice-présidente de la Région, la SNCF, des élus, le collectif de défense et l’association AGRIVAP pour « trouver des solutions » était en fait, comme nous l’imaginions, la simple présentation de ce qui est décidé depuis longtemps entre la mairie, la région et l’opérateur ferroviaire, avec, dans le rôle du complice de dernière minute l’association AGRIVAP.

Il s’agit de fermer le guichet au 31 décembre 2017, et de s’appuyer sur 4 « points de contact » dans Ambert : 2 dans les agences de voyages, déjà existants, 1 à l’office de tourisme ( la communauté de communes est-elle d’accord ?) et le dernier dans les locaux de la gare sous la responsabilité de l’association AGRIVAP dont on voyait pointer le bout du nez depuis quelques temps. Tout juste s’il ne faut pas féliciter la SNCF et la région de cette configuration remarquable… Des négociateurs pareils, ce sont de vrais cadors…

Après le maintien du guichet pendant plusieurs années grâce à un vrai travail collectif, le temps est à l’abandon et à la médiocrité.

Médiocrité de la SNCF d’abord, incapable d’autre chose qu’un regard méprisant sur ces bouseux qui depuis plus de 5 ans empêchent de fermer ce guichet. Qu’attendre de plus d’une direction qui désespère même les cheminots ; quant aux usagers cela fait belle lurette que, de la Gare Montparnasse à la ligne Clermont-Paris ils ont compris ce qu’ils pouvaient attendre de la SNCF… Ces derniers jours où les fermetures du guichet d’Ambert ont succédé aux fermetures montraient bien la mauvaise volonté d’un encadrement vexé qu’on lui résiste. Qu’ils soient assurés de notre plus profond mépris pour leurs agissements.

2 documents « collector » : comment être fermés en étant ouverts… Si, si, c’est possible.

Médiocrité de la Région ensuite : la nouvelle Vice-présidente était venue faire le travail que la « régionale » de l’étape était incapable de conduire : d’un cinglant « je vais prendre la main » Martine Guibert a voulu présenter l’action de la Région comme remarquable et porteuse d’une amélioration substantielle du service proposé. Les participants à la réunion en rigolent encore… La venue de Patrick MIGNOLA, le précédent Vice-président, avait permis déjà de mesurer le refus de la Région de « mouiller le maillot ». Simple confirmation ici de l’intérêt porté à ce territoire.

Médiocrité de la mairie d’Ambert enfin qui, depuis le début est persuadée que le guichet fermera : l’équipe précédente, par son action volontariste et l’appel au rassemblement pour défendre le guichet avait été la clé de voûte du maintien de ce même guichet. Prise la main dans le sac il y a quelques mois, la mairie actuelle avait dû faire profil bas sous la pression, mais la défaite était déjà dans la tête des élus, incapables d’imaginer qu’une solution puisse s’imaginer à plusieurs : la certitude de détenir la vérité seul est plus rassurante. Même le député a refusé de se rendre complice de la manœuvre cette fois-ci. On nous expliquera certainement que c’était la moins mauvaise solution… La lecture du journal dans les jours à venir va être joyeuse…

Hors de question de cautionner ce qui est en train de se mettre en place. Pour nous, collectif engagé depuis de nombreux mois, un personnel SNCF demeure nécessaire à Ambert ; c’était d’autant plus facile qu’il y a au moins ici un cheminot volontaire pour le poste (qu’on lui avait d’ailleurs proposé il y a quelques mois…). Nous saisirons donc les services de l’Etat, curieusement tenus à l’écart, dans le cadre du schéma d’accessibilité aux services aux publics qui est en discussion actuellement.

La Région et la mairie portent donc seuls la responsabilité partagée d’un échec cinglant qui se prépare : les Ambertois sauront se souvenir qu’au delà des promesses et des « ambitions » pour le territoire, il y a le travail, la détermination et la capacité à rassembler ; tout ce qui a manqué ici…

 

 

Une réflexion au sujet de « Ambert, guichet SNCF de la gare : la médiocrité mal assumée de la Région et de la mairie. »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s