Daniel BARRIER revient sur la viabilité hivernale


Pour faire suite à un commentaire sur un article précédent Daniel BARRIER, revient sur l’organisation de la viabilité hivernale :

Tout d’abord, il faut savoir que le réseau est classé en 3 catégories dont chacune correspond à un degré de priorité :
Niveau 1 : les grands axes (D906, D996…) sur lesquels l’objectif est de conserver en permanence des conditions normales de circulation (le cas échéant en période de crise des conditions « avec équipements spéciaux »).
Niveau 2 : Les routes secondaires d’accès aux communes. Il faut savoir que chaque commune a au moins une route d’accès au bourg classée en niveau 2. Ce niveau est traité lorsque les conditions de circulation sont rendues acceptables sur le niveau1. C’est ce qui explique que le déneigement de ces routes peut se faire à des horaires aléatoires en fonction de l’importance des chutes et surtout de leur durée.
Niveau 3 : Tout le reste du réseau, qui est traité après le niveau 2.

L’organisation du déneigement est basée sur une recherche d’efficacité optimale dans le respect des règles de sécurité et des conditions de travail (durée légale, législation sur les temps de conduite…) avec les moyens matériels mis à disposition des centres.
Chaque centre dispose de 3 équipes de 2 agents qui tournent sur des cycles de 2 semaines :
Une équipe d’astreinte mobilisable à partir tous les jours de 5 heures du matin (voire 4 heures en période de crise).
Une équipe de renfort mobilisable tous les jours dans les créneaux horaires normaux.
Une équipe « ordinaire » dont les agents peuvent avoir des jours de repos ou de récupération. Cette équipe peut venir en soutien des deux autres pour les personnels présents. Elle est aussi affectée à des travaux autres (de maintenance par exemple).
Pour le centre d’Ambert, ces équipes sont doublées, et ce sont donc 12 personnes (8 titulaires et 4 vacataires) qui sont affectées au PVIH.
Comment sont déclenchées les interventions ?
En fonction des prévisions météorologiques précises dont disposent les responsables, un patrouilleur parcourt le réseau à partir de 4 heures et son compte rendu permet d’organiser le départ des équipes et de prioriser les interventions. On décidera aussi de traiter ou pas selon les conditions de température. Les routes à grande circulation sont traitées avec de la saumure liquide (plus efficace que le sel), le réseau secondaire est gravillonné.

Il y aurait bien d’autres choses à dire, mais voici en résumé les grandes lignes d’une organisation bien huilée qui permet d’agir avec efficacité et sécurité, en ne laissant aucune place à l’improvisation face à un phénomène qui touche en même temps l’ensemble de notre territoire. Il neige partout en même temps !

Les réunions de cet automne avec les élus locaux ont été très positives (https://ambert2015.net/2015/11/25/viabilite-hivernale-premiere-reunion-de-travail-pour-les-elus-sur-le-canton-dambert/) car elles ont permis aux maires :
– De mieux comprendre l’organisation
– De régler quelques problèmes spécifiques, notamment en limite de départements
– De renforcer la collaboration entre le département et les communes par l’établissement (ou le renouvellement) de conventions permettant les interventions des équipes communales sur certaines portions du réseau secondaire départemental.

Je saisis donc l’occasion pour remercier de nouveau Monsieur Pinet et ses équipes, et rendre hommage aux agents pour leur travail remarquable… Bien que cet hiver nous ait particulièrement épargné !

Enfin, quelques conseils avant de prendre la route :
– Équipez votre véhicule
– Consultez les prévisions météo
– Rendez-vous compte en temps réel de l’état des routes en consultant les webcams installées par le conseil départemental
– N’empruntez JAMAIS une route provisoirement fermée à la circulation
– En cas de détresse, appelez les pompiers, eux-seuls sauront déclencher le plan d’aide adéquat à votre situation.

2 réflexions au sujet de « Daniel BARRIER revient sur la viabilité hivernale »

  1. Voilà une présentation détaillée qui permet bien de voir le travail de ces agents à qui il faut savoir dire merci et bravo pour les missions qu’ils effectuent avec la notion du service public.

    J'aime

  2. Ping : Canton d’Ambert : retour sur la viabilité hivernale. | Ambert au Centre - le site de ceux qui s'engagent vraiment

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s