Laurent Wauquiez à Ambert : caramba, encore raté !


carambaPour la seconde fois en quelques semaines il aura suffit que la mairie d’Ambert adresse les invitations pour que, quelques heures plus tard, la venue du Président du Conseil régional Auvergne à Ambert soit annulée. Quand ça ne veut pas, ça ne veut pas ; il va falloir faire la chasse aux chats noirs qui doivent pulluler dans les rues ambertoises.

Plus sérieusement, l’agenda d’un Président de Conseil régional n’est pas un long fleuve tranquille et quelque part ce report – car nous ne doutons pas que Laurent Wauquiez finira bien par fouler la chaussée ambertoise – n’est pas pour nous déplaire.

En effet, les deux visites initialement programmées ressemblaient fort à une rencontre en masse dans les salles de la mairie d’Ambert, ni plus ni moins. Nous ne sommes pas persuadés que ces mouvements de foule soient propices à un véritable travail collectif efficace. Vu du Conseil départemental, une réunion de cette nature doit se préparer sérieusement, et nous sommes prêts à le faire.

C’est la raison pour laquelle, à défaut que des réunions de travail ne soient programmées localement, nous en appelons au Vice-Président auvergnat du Conseil régional, Brice Hortefeux, pour qu’une rencontre préparatoire des élus intercommunaux, départementaux et régionaux, ait lieu autour de lui, peut-être en présence des services, pour établir les points dont nous souhaitons que l’exécutif régional s’empare : pour nous, c’est clair, désenclavement vers la Loire, politique concertée de soutien aux grands manifestations sportives et culturelles, mais aussi soutien à l’activité économique et harmonisation de la politique locale de santé sont essentielles.

Tout cela mérite bien qu’on y mette le temps : l’argent public se fait rare et l’apport local, départemental et régional doit être coordonné en relation avec le financement de l’Etat.

Deux exemples pour comprendre les enjeux :

  • DESENCLAVEMENT : là où sont mis sur la table actuellement 6 M € à part égale par le Département et la Région pour désenclaver en direction de la Loire, nous estimons qu’en dessous de 30 M € l’effort n’est pas suffisant pour des résultats tangibles : aujourd’hui, les travaux proposés se résument à quelques mises en sécurité ou aménagement pour soulager des voiries qui se dégradent. Très en dessous des besoin pour notre arrondissement, le dernier enclavé dans le Puy de Dôme.
  • LIGNE DE BUS : comment comprendre d’un côté que nous parvenions au Conseil départemental à mettre en place une ligne express en direction de Clermont alors même que la Région permet à la SNCF de fermer la ligne TER Arlanc-Ambert ? Cela évitera ensuite que les uns et les autres jouent l’étonnement ou soient obligés de signer des pétitions face à la colère des usagers. Un peu de cohérence ne peut pas nuire.
  • Et l’on pourrait ajouter la grande hétérogénéité du soutien financier aux manifestations d’envergure. Nous avons d’ailleurs sollicité peu avant Noël Dominique BRIAT, la Vice-présidente du Conseil départemental, qui est venue à Ambert pour rencontrer les organisateurs du Festival d’Ambert et les financeurs publics locaux.

Dans tout cela nous mettons en avant la nécessité d’avancer avec la plus grande efficacité possible. Valérie PRUNIER, moi-même et l’équipe du canton, nous sommes déterminés à poursuivre les efforts en ce sens.

Une réflexion au sujet de « Laurent Wauquiez à Ambert : caramba, encore raté ! »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s